Fédération Départementale de Pêche de l’Ain

Fédération de Pêche 01
Fédération de Pêche 01

Fédération Départementale de la pêche de l'Ain

Association - Film

Porfolio

Fédération départementale de la Pêche de l'Ain Festival Nature Ain 2024 action

L’ensemble des structures de la pêche de loisir représente l’un des plus importants mouvements associatifs français avec près de 1.000 salariés et 40.000 bénévoles qui s’activent pour le développement du loisir pêche et la protection des milieux aquatiques.

L’épisode de sécheresse 2023 a été particulièrement difficile pour la faune et flore piscicole des cours d’eau et lacs du département de l’Ain. Votre fédération départementale de l’Ain a effectué pas de moins de 63 pêches électriques de sauvetages de préservations des espèces piscicoles et plus particulièrement dans le secteur Bugey.

Les principales missions de la Fédération de Pêche de l’Ain correspondent à : La protection des milieux aquatiques, la mise en valeur et la surveillance du domaine piscicole départemental. La coordination et le soutien des activités des AAPPMA adhérentes. L’élaboration et la mise en œuvre du Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles (PDPG) La conduite d’information et d’éducation en matière de protection des milieux aquatiques et du loisir pêche.

Sauvons nos rivières / 20'

Ce film, de 19 minutes, nous montre toutes les problématiques liées à la ressource en eau et les actions mises en œuvre pour protéger tout son écosystème. Un film destiné entre autre aux groupes scolaires.

Samedi 9h00
Fédération départementale de la Pêche de l'Ain Festival Nature Ain 2024 action dans rivière
Fede départementale de l'Ain de la pêche _sauvons-nos-rivieres-acte

Fédération Départementale de Pêche et de Protection des milieux aquatiques

Olivier TONDEUR animateur sur le stand depuis plusieurs éditions du Festival, vous montrera plein de belles choses du monde aquatique … et il ne manquera pas de répondre à toutes vos questions.

LEFEBVRE Emeline

LEFEBVRE Émeline Portrait
LEFEBVRE Émeline Portrait

Émeline LEFEBVRE

Cinéaste

Porfolio

Après avoir travaillé comme éducatrice spécialisée en associations de protection de l’enfance, j’ai repris mes études pour suivre la formation en réalisation de documentaires animaliers à l’IFFCAM. Je présente mon premier court-métrage documentaire réalisé en 2022-2023 durant ma première année. Ce film donne à voir des instants de vie et du quotidien des renards roux, et aborde parallèlement, la question du lien hommes-renards, à travers l’histoire d’un paysan et de sa petite fille. Le renard roux est un animal qui me fascine particulièrement, à la fois pour cette liberté insaisissable qu’il incarne, mais aussi pour sa fragilité, liée aux conditions de vie que nous lui imposons en France. Cette première expérience de fabrication d’un film fût passionnante, tant durant la phase d’écriture et de recherches, que sur le terrain. La réalisation de ce film m’a permis des rencontres inoubliables avec mes personnages (humains et non humains) et le partage de moments très riches, me confortant dans le souhait de poursuivre dans cette voie.

Êtres de lisière / 20'

Communs et singuliers, résistants et fragiles, facétieux et rêveurs, inoffensifs et traqués… Les renards roux laissent rarement indifférents et leurs chemins de vie sont semés d’embûches. Michel est paysan au sein de sa ferme familiale du Doubs, dont il a banni les pesticides. Il nous raconte son histoire, aux côtés de sa petite fille Éline. Il lui transmet chaque jour, sa passion et son engagement pour préserver l’environnement qui les entoure, ces prairies naturelles entourées de forêts et de ses habitants. Un attachement particulier pour les renards roux unit, ce grand-père et sa petite fille, et nous rappelle les conditions de vie difficiles de ces animaux.

Vendredi : 15h30 et dimanche : 14h00

affiche emeline lefebvre Etres de lisière

LAMOUREUX Maxence

Maxence LAMOUREUX

Cinéaste et danseuses

Porfolio

Chorégraphie La dance de la grue fiona-marine-ecran
Avec Fiona Le Goff et Marine Gambardella

Maxence Lamoureux, formé à l’Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute (Université de Poitiers) réalise en 2011 un premier documentaire sur la migration des grues cendrées. Intitulé « Des Grenouilles sur le toit », ce film a été diffusé sur France 3. Il a reçu le Grand Prix du Festival de L’Oiseau et de la Nature d’Abbeville et a été récompensé dans plusieurs autres festivals internationaux (FIFALE de Rabat, Green Vision Festival de Saint-Pétersbourg, Rencontres Cinéma-Nature).

Il consacre ensuite une thèse de sociologie au monde du cinéma animalier en France. Il entreprend ensuite l’écriture réalisation et la production de plusieurs documentaires nature et environnement pour Arte, UshuaïaTV et notamment de son deuxième film consacré aux grues cendrées : Sans Frontière. Celui-ci obtiendra le prix de la créativité au Festival de Ménigoute.

Il participe également à la programmation de la plateforme de documentaire nature propulsé par la revue La Salamandre : Salamandre TV.

La danse de la grue / 52' + 20'

Lors des parades amoureuses, les grues entament le plus spectaculaire de leur ensemble chorégraphique. Des sauts, des pas chassés, des battements d’ailes, des cous enlacés… Le film documentaire est consacré à ce phénomène animal.

La danse de la grue est accompagnée avec une réflexion et une recherche artistique mené avec une chorégraphie de Fonia le Goff. Retrouver dans le corps des sensations liées aux mouvements des grues pour écrire une proposition gestuelle : des bras qui se déploient, des dos qui se cambrent, un sautillement.

Tarif entrée : 7 €. Deux séances : Samedi 14h00 et 19h30.

Affiche film La danse avec la grue de LAMOUREUX Maxence

GUÉRAUD Julien

Julien GUÉRAUD

Cinéaste

Porfolio

Né en banlieue parisienne en 1985, j’ai étudié à l’école internationale de création audiovisuelle et de réalisation (EICAR) à Paris.

Passionné par les arts visuels et le son, je m”intéresse particulièrement aux liens que l’Homme entretient avec la Nature et conçoit le cinéma comme une forme de transmission. Chacun de mes films sont un prétexte pour montrer que l’homme impacte toujours un peu plus son environnement.

En 2022, mon documentaire “La quête du silence” remporte un prix au festival de Ménigoute. Cette expérience de plus de 2ans avec l’audio-naturaliste Boris Jollivet va me marquer et me donner l’envie de creuser des thématiques liées à l’environnement sonore.

Après avoir réalisé pour la télévision “La Seine, un nouveau regard” et “Val d’Isère, les leçons d’une catastrophe”, je me lance dans de nouveaux projets de documentaire et de fiction. Actuellement, j’écris un court-métrage de genre fantastique autour de la communication animale. Et en parallèle, j’écris un documentaire sur un photographe de foudre d’altitude qui vit dans les Pyrénées.

La Seine, un nouveau regard / 52 min

La Seine, fleuve connu dans le monde entier, subit les effets du réchauffement climatique et le poids d’une urbanisation très forte. Son bassin est marqué par l’homme. Pourtant, ce fleuve fragile abrite une biodiversité précieuse. Nous devons porter un nouveau regard sur la Seine. La nécessité d’un retour vers une plus grande naturalité s’impose.

Dimanche 9h00

Val d'Isère, les leçons d'une catastrophe / 52 min

Le 10 février 1970, une avalanche traversait le centre de vacances de l’UCPA à Val d’Isère (Savoie), faisant 39 morts et 37 blessés. Une catastrophe qui a donné lieu à la politique de prévention des risques naturels que l’on connaît aujourd’hui.

Dimanche 10h15

Julien Guéraud affiche-2

KREMP-BOUILLIEZ Antoine

Antoine KREMP-BOUILLIEZ

Cinéaste

Porfolio

Je m’appelle Antoine Kremp, j’ai 18 ans et je suis un étudiant au Bourget du Lac en licence de sciences de la vie, je fais de la photo et de la vidéo animalière depuis maintenant 5 ans.
J’ai découvert l’art de l’affût lors d’une matinée d’Automne, alors que je pensais rentrer bredouille, je me suis fait surprendre par un chevreuil dans la brume, j’ai appris que la faune sauvage vous réservera toujours des surprises et que la patience est une grande vertu. J’aime beaucoup me retrouver face à moi même dans la nature.
J’ai réalisé ce film pendant mes années au lycée dans L’Oise, j’ai pu le faire grâce à de généreux donateurs qui m’ont permis d’acheter le matériel nécessaire. J’ai essayé de restituer une ambiance assez proche des histoires Celtiques et Scandinaves sur les créatures des forêts, comme les lutins, korrigans etc.. La bande originale à été composé par un ami du lycée ainsi que la voix off du film. J’essaie bien sur de déranger le moins possible les animaux que je filme/photographie et de ne laisser que les empreintes de mes pas.

Le Petit Peuple / 26 min

“Le Petit Peuple” est un court métrage portant sur les observations de la faune d’un jeune cinéaste amateur. Au fil des saisons, découvrez les animaux des forêts, des rivières et des champs de Picardie. Un Petit Peuple qui vit dans l’ombre, mis en lumière.

Pour les écoles vendredi 9h00 et 10h15

Dimanche 11h30

Le Petit Peuple

RAYDELET Patrice

Patrice Raydelet Cinéaste - Portrait
Patrice Raydelet Cinéaste - Portrait

Patrice RAYDELET

Cinéaste

Porfolio

Patrice Raydelet Cinéaste - Action

Naturaliste jurassien, photographe, auteur, réalisateur, conférencier, accompagnateur de séjours découverte de la faune, chargé de missions et président-fondateur du Pôle Grands Prédateurs. Depuis une trentaine d’année, il monte régulièrement à la rencontre des bouquetins jurassiens franco-suisse. Après avoir publié un ouvrage sur ces animaux extraordinaires en 2014, « Gardiens des cimes », voici le film !
Vivez une parenthèse de nature sauvage dans un secteur fabuleux du massif jurassien franco-suisse, en immersion parmi les “grands cornus”.
Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, et ayant contribué à une trentaine d’autres, Patrice RAYDELET présente son troisième film. Les deux premiers, “Sentinelles des troupeaux” et “Vous avez dit prédateurs ?” ont été projetés au festival d’Hauteville lors de leurs sorties. Travaillant depuis plus de 30 ans sur le lynx boréal, Patrice travaille actuellement sur un documentaire et un film consacrés à cette espèce qu’il a contribué à mieux faire connaitre et accepter en France.

Gardiens des cimes - Les bouquetins du Creux-du-Van

L’auteur a observé, photographié et accompagné ces montagnards aux pieds sûrs dans leur quotidien durant des centaines d’heures, à chaque saison, pendant plus de vingt ans. Il a pu suivre toutes les étapes de leur vie dans le cadre unique du cirque du Creux-du-Van.

C’est la somme de ses observations que vous présente ce livre magnifiquement illustré d’images authentiques. Cet ouvrage est une véritable invitation à flâner parmi l’unique colonie jurassienne de bouquetins, dans un environnement exceptionnel.

Patrice Raydelet Cinéaste - Livre

Funambules jurassiens / 1h50

Ce film dévoile l’intimité de l’unique population de bouquetins présente dans l’Arc jurassien franco-suisse, à toutes les saisons. Un bref historique revient sur la situation dramatique du bouquetin en Europe au XIXème siècle, au cours duquel l’espèce était tout proche de l’extinction. Une volonté royale a sauvé le « Grand cornu » dans la vallée d’Aoste, en Italie, et tous les bouquetins présents aujourd’hui dans les massifs montagneux d’Europe de l’Ouest sont issus de cette souche italienne.
Funambules jurassiens est le fruit des centaines d’heures passées aux côtés des « grands cornus » durant 8 ans, en toutes saisons, dans la réserve naturelle du Creux-du-Van mais également dans le Parc national du Grand Paradis, où débute le tournage.

GESLIN Laurent

Laurent Geslin Cinéaste - Portrait
Laurent Geslin Cinéaste - Portrait

Laurent GESLIN

Cinéaste

Porfolio

Laurent Geslin Cineaste - Action

Laurent Geslin est un photographe et cinéaste spécialisé dans les problématiques environnementales. Il a publié dans les plus grands magazines nationaux et internationaux comme le National Geographic, BBC Wildlife, Geographical, Paris Match, Geo etc. Il collabore régulièrement à des productions documentaires et a exposé dans de nombreux muséum d’histoire Naturelle ainsi qu’aux Nations Unies de Genève. Depuis plus de douze ans, il travaille en collaboration avec les scientifiques suisses, français et allemands ainsi qu’avec des associations locales sur la problématique du lynx en Europe de l’Ouest. Il a publié trois ouvrages sur le grand félin (LYNX Regards croisés, The LYNX and US et LYNX). En 2022 Laurent a réalisé un long métrage sortie au cinéma intitulé sobrement LYNX. L’histoire raconte la vie d’un couple de lynx filmé à l’état sauvage. Ce film a demandé sept années de tournage.
Le Retour Fragile du Lynx est un complément au film cinéma, il retrace les 50 ans du retour du lynx boréal dans nos forêts.
Laurent travaille à présent en étroite collaboration avec les acteurs locaux et institutions associatives et politiques pour favoriser le brassage génétique du grand félin autant par des renforcements de population ou projet de passages à faune.

LYNX

Livre du film du même nom, LYNX raconte la saga d’une famille de lynx sur les contreforts du Jura et dévoile les coulisses de cette aventure passionnante et les secrets des prises de vues les plus belles ou les plus insolites.

Laurent Geslin Cinéaste - Livre

Le retour fragile du lynx - 52 minutes

Dans l’imaginaire collectif, le lynx symbolise la vie sauvage. S’il fascine de nombreux passionnés, il a aussi ses détracteurs. Et même quelques ennemis. A l’heure où le retour des grands prédateurs fait toujours débat, quel bilan dresser 50 ans après la réintroduction de ce grand chat dans nos forêts ? Pour le savoir, partons enquêter sur le terrain à la rencontre de biologistes, vétérinaires, chasseurs ou forestiers. Leurs témoignages nous permettront de mieux cerner la situation toujours fragile d’un félin indispensable à l’équilibre de notre écosystème.

Projection : samedi à 9h45

LYNX - 1h30

Au cœur du massif jurassien, un appel étrange résonne à la fin de l’hiver. La superbe silhouette d’un lynx boréal se faufile parmi les hêtres et les sapins. Il appelle sa femelle. En suivant la vie de ce couple et de ses chatons, nous découvrons un univers qui nous est proche et pourtant méconnu… Une histoire authentique dont chamois, aigles, renards et hermines sont les témoins de la vie secrète du plus grand félin d’Europe qui reste menacé… Un film pour découvrir le rôle essentiel que ce discret prédateur occupe dans nos forêts, l’équilibre qu’il a rétabli dans un milieu fragile mais aussi les difficultés qu’il rencontre dans un paysage largement occupé par les humains.

Projection : samedi à 15h

LASCAR Eric

Lascar éric cinéaste 2024
Lascar éric cinéaste 2024

Éric LASCAR

Cinéaste

Porfolio

Lascar Eric cinéaste 2024

Éric Lascar, né le 15 janvier 1992 au Blanc-mesnil est géochimiste, réalisateur et aventurier français.

Passionné par l’environnement depuis très jeune, il s’oriente vers une licence de chimie, puis poursuit par un master en sciences de la Terre qu’il obtiendra à l’Université Paris Diderot en 2015. Il obtient un doctorat en Sciences de la Terre en 2019 à l’Université de Strasbourg, sur le sujet : « Comportement du radium et ses ascendants radioactifs dans les sols et transfert dans les végétaux terrestres ».

C’est durant ses études qu’Éric se passionne pour la photographie, découvre la montagne et la marche. Il passe la plupart de ses loisirs sur les cimes – de nombreuses semaines par an – qu’il rejoint généralement en auto-stop. Il s’engage fortement sur les questions d’écologie politique.

À la fin de sa thèse, Éric se convainc qu’une des solutions pour éviter le désastre du changement climatique est de réapprendre à vivre avec le vivant et son environnement. Il décide alors de partir marcher en montagne, de chez lui, durant deux ans. Il réalise une web-série intitulée « Ciel Mon Bivouac » de 20 épisodes, où il relate la transformation opérée par cette immersion profonde dans le sauvage. Il réalise une nouvelle expédition hivernale en 2022 sur cinq montagnes calcaires françaises. Il en sort un premier moyen métrage : « The Winter Trek ». En 2023, Éric publie son premier film, « Les 12 Cimes », où il revient sur ces deux années de marche entre Strasbourg et le sud du Portugal.

Les Douze Cimes / 53 min

Tout quitter et partir seul sur les chemins… C’est ce qu’a fait Eric Lascar à 27 ans, un jour de juin 2019.

Deux ans de voyage en communion avec la nature, sur les chaînes de montagne de l’ouest européen. De cimes en cimes, entre tempêtes, COVID, rencontres et émerveillement, il marche. Deux ans d’aventure qui lui font redécouvrir la liberté intérieure, la sobriété, la richesse de la solitude.

Une porte ouverte sur un nouveau rapport au monde ?

Vendredi 14h00

Les Douze Cimes

LEBEAUX Philippe

Philippe LEBEAUX

Photographe - Cinéaste

Porfolio

Mon aventure avec la biodiversité des sols commence en 2006 avec la découverte des collemboles.
Au fil des années, je perfectionne ma technique et met en place une photothèque et vidéothèque importante sur la biodiversité du sol. Je participe à plusieurs festivals animaliers et nature pour faire découvrir au grand public, cette faune insoupçonnée, mais très utile au bon fonctionnement des sols.
En 2015 en collaboration avec Jérôme Cortet, Professeur au Département de Biologie Ecologie Environnement (UFR3), ils publient aux Éditions Biotope, le premier livre grand public : Planète collemboles, la vie secrète des sols.
En 2018, je monte un projet intitulé La vie dans le sol, film et exposition pédagogique itinérante en collaboration avec l’association CréArt’s.
En 2021, en collaboration avec une équipe, je réalise un film : “LA VIES DES SOLS, Le vivant qui travaille pour nous”, produit par Télé Promotion Rurale et le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes.
En 2022, je collabore en tant que vidéaste au film “VIVANT” de Yann-Arthus-Bertrand, pour la réalisation de scènes sur le sol vivant.
Le 05 septembre 2023, je réalise mon premier long métrage TV 52’« Planète Collemboles, la vie secrète des sols » produit par Mona Lisa Production et qui sera diffusé sur Ushuaïa TV en octobre 2023.
Mon travail photographique sur la faune du sol est publié dans des revues scientifiques françaises et étrangères, presse nature et jeunesse.
Mes photos de collemboles ont reçu plusieurs prix et distinctions : 2014 – Melvita Nature Images Awards / Lauréat Grand Prix toutes catégories, 1er prix Insectes et araignée, 2ème prix Portfolio. 1 voyage gagné en Namibie pour 2 personnes, 2021 – 14TH Annual Internationnal COLOR AWARDS (USA)1 photo nominée, 2021 – 31th Memorial Maria Luisa Photo Contest (Espagne) 1 photo nominée…
Depuis 2015, je filme la biodiversité du sol en milieu naturel pour des projets de films documentaires.

Planète Collemboles, la vie secrète des sols / 52 min

Il existe sur notre Terre, une autre planète méconnue du commun des mortels, peuplée d’habitants insoupçonnés et vivants depuis des millions d’années. Ils ont échappé à toutes les grandes crises écologiques ayant secoué le globe terrestre depuis leur apparition. Probablement, la crise écologique que nous vivons actuellement ne leur fera pas peur.

Samedi 11h00, dimanche 14h45.

Les Extras Terre Etres

Cinéma NOVELTY

logo-cinema-novelty-2-
logo-cinema-novelty-2-

Cinéma NOVELTY

Programme des séances cinéma

Porfolio

festival nature ain bâche cinéma
Cinema Allain Bougrain Debourg Festival 2019
Jean-Michel Bertrand
cinema-hauteville Novelty.jpg

(Accès au portfolio de chaque intervenant en cliquant sur le nom)

Liste complète des exposants 2024 page “actualités” au lien suivant : Exposants 2024

BERTRAND Jean-Michel

Jean-Michel Bertrand Parrain du Festival 2024
Jean-Michel Bertrand Parrain du Festival 2024

Jean-Michel BERTRAND

Parrain du Festival 2024 - Cinéaste / Réalisateur

Porfolio

Crédit photo : © Bertrand Bodin

Ce cinéaste français voit le jour en 1959, à Saint-Bonnet, capitale coquette du Champsaur où sa famille demeure depuis des générations. Dans ce territoire des Hautes-Alpes, le bocage luxuriant côtoie la rudesse des hautes montagnes. L’école l’intéresse peu. Il court la montagne, préfère la compagnie des animaux et la solitude des cimes. À 16 ans, Jean-Michel se lance dans la vie active, tour à tour moniteur de ski ou « planteur d’arbres » au sein de l’Office National des Forêts. Écologiste bien avant l’heure, son amour de la nature va l’emmener aux quatre coins du monde. Passionné d’images, il tourne un premier long métrage en Islande. Le film recevra le premier prix du festival des films de Grands Voyageurs de Super Dévoluy. Immergeant sa caméra dans des univers décalés, le solitaire à l’œil affûté n’arrêtera plus de tourner. À Belfast et Dublin, il témoigne de la misère des enfants des rues qui survivent en élevant des chevaux. Délaissant cette urbanisation délirante, Jean-Michel s’échappe avec les nomades mongols. Pendant une année, il suit leurs errances millénaires. De retour en France, le cinéaste se lance dans un tournage plus personnel : il part à la recherche de « son » aigle. Oiseau mythique qui orchestre ses rêves depuis l’enfance. Une quête filmée dans son jardin, au cœur des montagnes de son enfance. Le cinéaste arpente des étendues oubliées, se fond dans le décor, scrute le ciel avec obstination… jusqu’à l’inoubliable rencontre. En 2009, le tournage du film Vertige d’une rencontre est achevé. Avec humour et émotion, Jean-Michel Bertrand ouvre pour nous les portes d’un univers tout à la fois proche et mystérieux. Devant sa caméra le « petit peuple » des montagnes se révèle dans toute sa beauté et sa complexité. En 2015, il commence le tournage de La vallée des loups produit par MC4 et Pathé. Le film sort début 2017 et enregistre plus de 200.000 entrées. Marche avec les loups poursuit son aventure avec le loup et la nature sauvage. Et cette fois, en 2024, la trilogie se termine avec “Vivre avec le loups”…

Vivre avec les loups

Édition Salamandre

Ce beau livre au récit passionnant et aux images captivantes accompagne le troisième film de Jean-Michel Bertrand sur les loups. Le réalisateur délivre un message fort et actuel : le prédateur est de retour. Il ne s’agit plus d’être pour ou contre mais d’apprendre à vivre avec lui. Bergers, éleveurs, scientifiques, chasseurs et bénévoles engagés, témoignent.

Livre Vivre avec les loups de Jean-Michel Bertrand édition Salamandre 2024
Jean-Michel Bertrand crédit Bertrand Bodin-1000x1000
Crédit photo : © Bertrand Bodin

Vivre avec les loups

Le réalisateur nous parle du loup d’une manière totalement nouvelle et inattendue. Il y aura bientôt des loups un peu partout en France. Il faut donc apprendre à « vivre avec les loups ».
Dépassant les postures polémiques, l’auteur nous amène de manière sensible et cinématographique à percevoir différemment la nature qui nous entoure et les animaux qui l’habitent : chevreuils, chamois, bouquetins…
Un voyage de Jean-Michel Bertrand avec de surprenantes rencontres, humaines et animales, avec son style inimitable, le réalisateur nous entraîne dans des réflexions naturalistes et philosophiques sur la nature. Débat avec Jean-Michel après le film.

Vendredi 20h30, samedi 16h30, dimanche 16h30 (tarif cinéma)

Vivre avec les loups​

Affiche du Film Vivre avec les loups de Jean-Michel Bertrand 2024