Assemblée Générale de l’association

casino-hauteville
Festival Nature Ain AG 2021

Festival Nature Ain :

Compte-rendu de l’assemblée générale 2021 : le 25 novembre 2021 au Casino d’Hauteville à 19h00.

Dans son propos liminaire, le Président Philippe Dumarest a remercié les présent(e)s pour leur participation à l’assemblée générale de l’association et fait part des excuses des personnes empêchées.

Il a rappelé dans son rapport moral les conditions difficiles, compte tenu des contraintes sanitaires, qui ont prévalues à l’organisation de la huitième édition du Festival Nature Ain, mais aussi l’engagement sans faille à nos côtés des partenaires publics, communes du Plateau, agglomération du Haut-Bugey, Département de l’Ain ainsi que de très nombreux partenaires privés. Il a souligné la qualité et l’engagement, le travail, au travers de nombreuses commissions, de toute l’équipe qui l’entoure, plus de quarante bénévoles, sans qui rien ne serait possible. Il a adressé des remerciements particuliers à Paul Chosson qui a du assurer seul toute l’installation électrique et à l’équipe de la buvette/restauration emmenée de main de maître par Christophe Vanderme. Il a tenu aussi à remercier Jean-Michel Bertrand, notre parrain  cette année, pour sa présence sur toute la durée du festival, sa disponibilité et la qualité de ces interventions.  Les commentaires très positifs entendus lors de ces trois jours, qu’ils émanent des participants ou des visiteurs prouvent, s’il en était encore besoin, la qualité de la manifestation, sa notoriété  et son impact très positif sur l’image du territoire. Qualité de la manifestation due à la sélection rigoureuse des dossiers d’inscription de 26 photographes, 11 artistes peintres ou sculpteurs, 10 cinéastes, 8 conférenciers, 7 associations et 4 écrivains.

Le secrétaire, Jacques Rabut, a dressé le bilan quantitatif et qualitatif de cette édition, à savoir une fréquentation en baisse de seulement 26% (1850 entrées contre 2500 en 2019). Un résultat très satisfaisant au regard de ceux obtenus par d’autres manifestations de même nature où l’on a noté jusqu’à 70% de baisse de fréquentation. Une participation des scolaires identique à celle de 2019 (400 élèves) et la forte implication de l’IME Dynamo et d’une classe de 4ème du collège sur la problématique des déchets et de leur nécessaire traitement. Des visiteurs très motivés et, cela a été dit par le Président, ravis de la diversité et de la qualité du festival. Des visiteurs locorégionaux : 75% originaires de l’Ain, 20% des départements limitrophes. Mais 21 autres départements représentés de l’est, l’ouest et le sud de la France et comme toujours des visiteurs suisses. L’activité buvette/restauration, très professionnelle, a participé à la qualité de l’accueil et aussi, la trésorière y reviendra, à un gros plus financier, cela sans nuire à l’activité du commerce locale bien au contraire.

Mickaël Dole est revenu sur le concours photos et ses plus de 2100 clichés reçus émanant de la métropole, des territoires ultra-marins, mais aussi de l’étranger. Clichés dont la qualité s’accroit d’année en année, pour preuve les photos lauréates des six catégories du concours qu’il a commentées. Il a dit son inquiétude en revanche concernant les dotations du concours qui sont toujours obtenues, mais un peu à ‘’ l’arrache’’ et ne facilite pas la sérénité de l’organisateur ! Il a fait la proposition de créer, pour la prochaine édition, un thème spécifique Bugey au vu des ressources photographiques de notre territoire. Proposition qui a reçu l’assentiment de tous les présents.

Le Président a  ensuite remercié Gisèle Portelatine pour le don de son tableau, une huile sur lin, inspiré par la photo de l’affiche du festival, qui a permis d’organiser une tombola (400 participants) génératrice d’une recette très appréciée par la trésorière, et qui a fait le bonheur d’une famille cormaranchoise.

Jean-Luc Rouy, webmaster bénévole de l’association, a retracé les faits saillants de la campagne promotionnelle, l’activité sur les réseaux sociaux et celle du site internet du festival. Le Président l’a remercié pour tout ce travail quasi quotidien qui, s’il n’est pas forcément visible, participe grandement à la réussite de la manifestation.

Monique Lyaudet, la trésorière, a abordé le point crucial pour une manifestation à savoir son aspect financier. Si le résultat provisoire laisse apparaitre un déficit d’un peu plus de 1000€, le versement du solde de la subvention du Conseil Départemental devrait faire basculer dans le vert  le résultat de cette 8ème édition. La diminution des recettes par rapport à 2019 est en effet compensée par la diminution des dépenses notamment concernant la location d’un chapiteau qui n’a pas été reconduite cette année. Elle a aussi souligné l’importance de l’enveloppe communication qui devra être réexaminée pour la prochaine édition. Elle s’est associée aux félicitations du Président concernant à la fois le résultat très positif de la buvette/restauration (+ 2500€) et celui de la tombola (+ 800€). Même si cette dernière opération n’est peut-être pas reconductible tous les ans. Pour terminer elle a rappelé l’importance des aides des financeurs publics (subventions ou/et prestations gratuites) sans lesquelles de telle manifestations ne pourraient être organisées  mais qui, grâce à l’implication de nombreux bénévoles, ont un rapport qualité/prix tout à fait raisonnable.

Pour conclure le Président à tracer quelques perspectives pour les dix ans du festival :

  • la pérennisation de l’agencement tel qu’il a été organisé cette année de la place de la salle des fêtes.
  • la refonte de la grille tarifaire, pour tenir compte des remarques des visiteurs.
  • la venue comme parrain d’une équipe pilier depuis 10 ans de notre festival.
  • la fixation aux 20, 21, 22 mai prochain de la 9ème édition en 2022.
  • le projet de l’APACEFS concernant le suivi d’une famille lynx dans le Bugey.

Rendez-vous a été pris pour 2022. Le Président a ensuite convié l’ensemble des présent(e)s au verre de l’amitié.

Photo du Bugey à Chaley 300x300